Tige d’urètre Single End by Kiotos

Hello mes coquinouXxX, on se retrouve aujourd’hui pour le test d’un accessoire BDSM : La Tige d’urètre Single End by Kiotos. Étant donné qu’il s’agit d’un produit principalement masculin, ce n’est pas moi qui vais vous le présenter mais mon homme. Ne soyez pas triste, on se retrouve bientôt… 😉

J’espère que ce nouveau test vous plaira. N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire en bas de cet article. C’est toujours sympa de pouvoir échanger avec vous et de pouvoir connaître votre avis sur les tests que nous réalisons pour vous 🙂

Je tiens à remercier mon partenaire, la boutique MonLapinRose.com qui m’a généreusement fait parvenir cet accessoire.

Cyju - monLapinRose

Cyju - Tige Urètre Single End by Kiotos


DESCRIPTION


La Tige d’urètre Single End de Kiotos est un accessoire BDSM

Totalement lisse, cette tige est réalisée en acier inoxydable.

Ses dimensions sont de 18,5 cm (14 cm insérables) de long pour un Ø de 4 mm.

Disponible dans différentes tailles et formes ➡ voir sur monlapinrose.com

Contenu de la boîte : La tige d’urètre Single End.

Attention : Le sodurètre est une pratique à risques et réservée aux personnes averties. Veillez à bien lire les différents conseils avant utilisation et surtout respectez-les.

Cyju - Tige Urètre Single End by Kiotos


LE TEST


Mr CyjuVous êtes certainement en train vous dire : “Mais qu’est-ce que c’est que cette pratique de fou” ou encore “oh la vache, jamais je ferai ça, j’ai mal pour lui…”. Je vous rassure, je me suis dit exactement la même chose ! 😳

Mais depuis un petit moment, je dois avouer que cette pratique a éveillé ma curiosité. Cyju aimant insérer la pointe de sa langue (pendant une fellation) voire même le bout de son auriculaire dans mon méat urétral. Et franchement, je trouve cela agréable.

Bon je l’avoue, une tige c’est quand même un peu différent. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai flippé un max avant d’essayer la première fois… 😆

LE PACKAGING :

Trop de plastique !

Pour ce packaging nous sommes en présence d’une boîte rectangulaire intégralement en plastique transparent.

Bon le plastique ce n’est pas top et pas écolo on est d’accord. Là en l’occurrence je ne critique pas ce choix car je vois difficilement comment la marque Kiotos aurait pu faire différemment. En revanche on peut se demander pourquoi cette boîte est aussi grande… ! 😯

Ce packaging s’ouvre sur son dessus et s’écarte pour donner accès à la sonde. Un petit carton est présent à l’intérieur sur lequel on retrouve différentes informations en plusieurs langues.

Je regrette l’absence d’une notice d’utilisation et notamment des risques encourus 🙁

SON DESIGN ET SA TEXTURE :

Simple et d’excellente qualité

Cette tige d’urètre Single End by Kiotos est fine, longue et totalement lisse. Elle mesure 18,5 cm de long (14 cm insérables) pour un diamètre de 4 mm. L’extrémité est arrondie pour faciliter l’insertion.

Cyju - Tige Urètre Single End by Kiotos
Une tige fine et longue…

La partie non insérable est plate pour une prise en main aisée. Sur celle-ci on peut distinguer une inscription sérigraphiée, il s’agit du diamètre de la tige 🙂

Concernant sa texture c’est simple puisqu’elle est intégralement conçue en acier inoxydable. Cette matière est très résistante, saine pour le corps et simple d’entretien.

L’UTILISATION :

A utiliser avec beaucoup de précautions !

Bon là il ne s’agit pas de blaguer, la pratique du sodurètre (ou sounding) ne peut pas se faire n’importe comment !

Travaillant moi aussi dans le milieu hospitalier (comme Cyju) j’ai déjà quelques connaissances sur la façon de sonder un patient. Cependant cela ne m’a pas empêcher de faire de nombreuses recherches sur internet et notamment de lire l’excellent article sur le blog de notre amie Kmille : Le sodurètre, le sounding. Laissez l’idée vous pénétrer l’urètre. Un article sexo très intéressant que je vous encourage à lire 🙂

Dans un premier temps, avant (et après) utilisation, désinfectez la tige avec un produit antiseptique et lavez-vous les mains avec du gel antibactérien.

Une fois cela fait, utilisez un bon lubrifiant à base d’eau, mettez en généreusement sur la longueur de la tige et sur votre méat urinaire. Personnellement j’ai utilisé le Gel lubrifiant stérile K-Y, très pratique, j’ai directement inséré la tige dans l’orifice du tube 🙂

Cyju - Tige Urètre Single End by Kiotos
Gel stérile K-Y

Pour ceux qui sont très sensibles ou qui naturellement appréhenderaient un peu trop la pénétration de cette tige, il existe un produit top et très efficace : Le Gel lubrifiant désensibilisant stérile à injecter

La marque Aqua Touch a pensé à tout en proposant ce lubrifiant sous forme d’une seringue (rassurez-vous il n’y a pas d’aiguille…) 😆 Ôtez simplement le bouchon de protection et injectez directement un peu de lubrifiant dans votre méat urinaire. Attendez environ 2 minutes et vous verrez que ce produit est très efficace et facilite cette pratique 🙂

Vous pouvez faire pénétrer cette tige superficiellement ou en profondeur. Je vous conseille vivement de l’insérer progressivement. Prenez votre temps et allez-y à votre rythme.

Comme je vous l’ai précisé un peu plus haut, cette pratique si elle n’est pas faites correctement, peut comporter plusieurs risques : des difficultés à uriner (dysurie), des douleurs, des blessures à l’urètre, la présence de sang dans les urines (hématurie)… !

Après avoir “joué”, n’hésitez pas à boire beaucoup et à aller uriner dès que possible. Cela vous permettra d’évacuer les éventuels germes et vous éviter une cystite… 😉

LES SENSATIONS :

Surprenantes et agréables…

Comme je vous l’ai déjà dit un peu plus haut, lors de ma première utilisation, j’étais vraiment flippé. À tel point que j’ai eu un peu de mal à maintenir une érection sachant que j’allais m’insérer une tige en acier dans l’urètre. Heureusement Cyju était face à moi et a largement contribué à faire remonter mon excitation… 😛

J’ai donc saisi entre deux doigts mon gland pour écarter mon méat et j’ai inséré tout doucement la tige. Ne ressentant aucune douleur j’ai continué l’insertion et sans m’en rendre compte ce sont déjà 10/12 cm qui étaient à l’intérieur de mon urètre. Cyju n’en revenait pas et elle m’a avoué avoir trouvé cela très hard et très excitant !

J’ai fais de nombreux va-et-vient avec cette tige, très lentement et franchement j’ai été agréablement surpris. Les sensations sont très agréables, j’ai rapidement ressenti comme une envie d’éjaculer.

Par la suite je me suis masturbé très délicatement la tige toujours insérée profondément. C’était la aussi très agréable mais pas au point de jouir. Chose qui m’a également surpris mais qui n’était pas douloureuse, lors de ma masturbation j’ai ressenti la rigidité de la tige sous mon sexe.

Je pense que cette pratique me demandera encore beaucoup d’entrainement. Cela afin de pouvoir être à 100% détendu, découvrir des sensations encore plus intenses et pourquoi pas, laisser Cyju pratiquer sur moi… 😉

Enfin si comme moi vous êtes novice, n’hésitez pas à utiliser une tige d’un faible diamètre pour commencer (4 millimètres comme celle-ci, c’est très bien)

Cyju - Tige Urètre Single End by Kiotos


CONCLUSION


Cette tige d’urètre Single End by Kiotos est d’excellente qualité et disponible à un tarif très abordable.

La pratique du sodurètre n’est clairement pas faites pour tout le monde. Mais pour les personnes débutantes (comme moi) cette tige sera tout simplement parfaite 🙂


MES NOTES

Tige d'urètre Single End - Kiotos

7.90 €
7.8

Packaging

5.0/10

Design / Texture

8.0/10

Utilisation

8.0/10

Sensations

8.0/10

Qualité / Prix

10.0/10

Points positifs :

  • Pratique BDSM très hard !
  • Sensations agréables
  • Tige de qualité
  • Petit prix

Points négatifs :

  • Les éventuels risques...
  • Packaging décevant !

8 Comments

  1. Avatar
    Michel 24 octobre 2020 at 6 h 59 min

    Bonjour à vous deux, là vous m’avais mis sur le cul ! Je ne pensais vraiment pas à cela, je vois que c’est bien vrai, on en apprends à tous âge. Moi qui n’arrive pas à la sodomie, j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir.
    Ce qui est bien avec vous, on découvre beaucoup de choses, c’est vraiment super, merci. Continuez.
    Bon week-end à vous deux, gros bisous

    1. Cyju
      Cyju 25 octobre 2020 at 1 h 01 min

      Bonsoir Michel, contente de savoir que nos différents articles te permettre de faire des découvertes… 🙂
      Merci pour ton commentaire, passe un agréable weekend. Bisous

  2. Avatar
    stadegeoffroyguichard 23 octobre 2020 at 20 h 25 min

    C’est un plaisir que j’ai découvert il y a quelques mois et je dois dire que… j’aime bien.
    Je pratique de temps à autre et j’avoue que le plaisir est différent du plaisir pénien ou prostatique, mais c’est jouissif.
    Par contre, et là je vous rejoins, ça ne se pratique bien évidemment pas comme ça. Hygiène… lubrifiant, ne pas lésiner sur le lubrifiant…
    Y aller tout en douceur. L’orgasme ressenti est donc différent en comparaison avec la masturbation ou le plaisir anal mais c’est tout aussi bon !

    1. Mr Cyju
      Mr Cyju 23 octobre 2020 at 23 h 32 min

      Bonsoir, je te rejoins sur le fait que ce plaisir n’a rien de comparable avec le reste.
      Pour le moment comme je l’ai dis dans le test, même si j’ai pris du plaisir, je n’ai encore malheureusement pas pu jouir (le stress étant certainement encore un peu trop présent) mais j’espère bien y’arriver un jour… 🙂

      Je te remercie pour ton retour, qui sera j’en suis sûr, utile à certains(es) de nos lecteurs(rices).

  3. Avatar
    CALGARI 23 octobre 2020 at 12 h 05 min

    Ma Cyju j’ai une tige avec une petite fleur en bout il faut reconnaître que son utilisation est très agréable bisous

    1. Cyju
      Cyju 23 octobre 2020 at 23 h 28 min

      Coucou Gilles, ce que tu me décris me fait penser à un plug d’urètre… Ca doit être sympa 🙂
      Merci pour ton commentaire, bisous

  4. Avatar
    Kmille 23 octobre 2020 at 9 h 47 min

    Hey, je suis ravie d’enfin lire ce type de test sur d’autres blog français

    Comme tu le dis si bien, c’est une pratique à risque mais ce risque reste mesuré chez les hommes si bien sûr, toutes les précautions nécessaires sont prises. J’ajouterai cependant, si tu me le permets, pour les hommes poilus au niveau de la zone pubienne, de nettoyer leur intimité, voire de la tailler un peu aussi, avec un savon ou un produit antibactérien. C’est important.

    De même, mon homme était flippé ai début et honnêtement il l’est toujours avec les tiges aussi, pour moins d’appréhension préférez les plugs à urétre, plus courts, un chouille moins stimulants mais clairement moins flippant et tout de même moins risqués. Si vous préférez quand même les tiges, ça peut être contre intuitif, mais ne choisissez pas une sonde trop fine si vous débutez. Bon soyons clair ne prenez pas non plus les plus larges… entre 2 et 3 mm de diamètre c’est très bien, plus c’est pour les énervés .

    Enfin et surtout, laissez faire la gravité, elle est votre plus fidèle complice dans le sodurétre. Et petite précision, les femmes aussi peuvent pratiquer, Cyju

    C’est un très bon test, tes lecteur-rice-s peuvent te remercier d’avoir mouillé le maillot

    Gros bisous
    K.

    1. Mr Cyju
      Mr Cyju 23 octobre 2020 at 11 h 05 min

      Coucou Kmille, c’est vrai que j’aurais dû rajouter pour l’entretien du maillot, même si pour moi cela devrait être une pratique courante…

      Cyju sait que c’est une pratique mixte mais elle était pas trop tentée sur le moment… 😉

      Merci pour ton commentaire, gros bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.